geolsemantics_pages
May 8, 2020

Real GDPR software

Chaque jour, les médias publient de nouvelles mises en garde quant à la sécurisation des données informatiques des Français. Mais c’est surtout dans le monde professionnel que des efforts doivent être fournis.

Protection des données en entreprise : attention, nouvelle réglementation

Le nouveau règlement européen nommé « RGPD », ou Règlement Général sur la Protection des Données, va bousculer le monde de la gouvernance des données dans le milieu professionnel. Elle a pour but d’encadrer avec précision la façon dont les organisations en Europe – et dans le monde si celles-ci détiennent des données appartenant aux ressortissants de l’UE – traiteront les données à caractère personnel des personnes physiques avec lesquelles elles ont des relations : clients, sous-traitants, personnel…

Voté par Bruxelles et applicable dans les 28 pays membres de l’Union européenne, le RGPD a une portée plus large encore puisqu’il impose ses conditions à toute structure à l’international utilisant des informations de citoyens européens. Il concerne ainsi à la fois le secteur public mais aussi le secteur privé, des startups aux PME en passant par les plus grands groupes.

Cette nouvelle réglementation impose entre autres aux entreprises une nouvelle obligation nommée « le droit des personnes », composé du droit d’information, du droit d’accès, du droit de rectification et du droit à l’oubli. En pratique, toute personne pourra exiger qu’une entreprise lui fournisse l’ensemble des informations qu’elle possède à son sujet.

Pour répondre à cette exigence réglementaire, toutes les entreprises traitant avec des citoyens européens devront pouvoir identifier et localiser les données de ces personnes dans tous leurs systèmes d’information : bases de données, documents et formulaires divers…

Que peut REAL GDPR Software pour les entreprises ?

Pour les entreprises, qui accumulaient jusqu’à présent toutes ces données, notamment dans le cadre du big data et sans trop se préoccuper de leur localisation ou de leurs utilisations multiples, l’arrivée de cette nouvelle réglementation est un véritable défi à relever. Guettées par un éparpillement des données dans différents silos devenus au cours du temps opaques et bien souvent incompréhensibles, elles se doutaient de l’arrivée de nouvelles mesures, sans en connaître les exigences réelles.

En imposant la maîtrise des données, le RGPD offre aux entreprises l’opportunité d’une reprise en main et d’une gouvernance, non seulement des données personnelles, mais de l’ensemble de leur patrimoine informationnel. Cette gouvernance est la condition qui doit nécessairement être remplie par l’entreprise pour créer la confiance numérique vis-à-vis de ses parties prenantes.

REAL GDPR analyse les contenus des textes pour identifier, normaliser et structurer les informations pertinentes liées à des personnes identifiées ou identifiables. Cela peut concerner des commentaires libres dans des bases de données ou tout type de textes (rapports, courriers en fonction des droits d’accès, etc.) qui évoquent une ou plusieurs personnes identifiées.

Le logiciel permet de lutter contre la perte de maîtrise des données dans les entreprises en une seule solution.

Basé sur des techniques avancées de profilage sémantique, ce moteur d’analyse automatisé permet :

  • Une identification optimale des personnes physiques citées dans les textes.
  • L’établissement de relations entre ces personnes et les propos tenus à leur sujet.
  • La classification des données à caractère personnel, conformément à la réglementation en fonction de la nature de la donnée.
  • La détection des propos inappropriés tenus au sujet des personnes.

Le logiciel REAL GDPR Software sera amené à se développer davantage très rapidement, et à proposer de nouvelles fonctionnalités de gouvernance des données qui vont au-delà de la réponse au seul problème du RGPD.

Deux axes de développement sont principalement fixés par la société GEOLSemantics : l’ajout de nouvelles langues telles l’anglais, l’allemand, l’italien et l’espagnol d’une part, ainsi que la mise en place d’un système automatique de classification et de stockage sécurisé des documents.